PUBLICIDAD

Iberdrola

L'UE affecte près de 900 millions d'euros à un nouveau programme de soutien à la paix

Programme thématique Global Europe sur la paix, la stabilité et la prévention des conflits
Vice-président de la Commission européenne en charge du Haut Représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell

PHOTO/EUROPEAN UNION/ERIC VIDAL  -   Vice-président de la Commission européenne en charge du Haut Représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell

Mercredi, l'Union européenne a annoncé le lancement d'un nouveau programme visant à soutenir la paix, la stabilité et la prévention des conflits dans le monde, doté d'un budget de près de 900 millions d'euros.

Il s'agit du programme thématique Global Europe sur la paix, la stabilité et la prévention des conflits, qui soutiendra des actions ayant un impact mondial ou transrégional au cours de la période 2021-2027, a indiqué le Service européen d'action extérieure (SEAE) dans un communiqué.

Avec cette initiative, l'UE entend contribuer à la réalisation de l'Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable.

"L'UE doit être en mesure de faire face à l'instabilité et aux conflits mondiaux. Avec ce programme, nous augmentons notre capacité à agir et à soutenir nos partenaires dans la prévention des conflits, la consolidation de la paix et la préparation aux crises à l'échelle mondiale, et à faire face aux menaces émergentes", a déclaré Josep Borrell, haut représentant de l'UE pour la politique étrangère.

Le programme "veillera à ce que nos ambitions soient assorties d'un soutien tangible", a ajouté le chef de la diplomatie européenne.

Parmi les principales innovations, il s'agira de promouvoir l'aide de l'UE pour favoriser une culture de la paix et de la non-violence, de mieux intégrer la dégradation de l'environnement ou l'impact climatique dans les conflits, et de mettre davantage l'accent sur les enfants, les jeunes et les femmes en tant qu'acteurs de la paix.

Josep Borrell
PHOTO/EUROPEAN UNION/PHILLIPE BUISSIN - Josep Borrell

Il vise à accorder une attention particulière à la contribution à la résolution et à la prévention des conflits en cours, et à continuer à soutenir les processus de médiation.

Dans ce contexte, grâce à l'approche d'alerte précoce, l'UE sera en mesure de réagir aux risques de conflit avant qu'ils ne se matérialisent et de prendre des mesures rapides, selon le SEAE.

Dans le même temps, le programme abordera les menaces et les défis mondiaux, tels que le terrorisme, qui continue de représenter l'une des menaces les plus graves pour la paix et la sécurité mondiales, a souligné le SEAE.

C'est pourquoi, a-t-il ajouté, il est de plus en plus nécessaire de s'attaquer aux causes profondes du terrorisme et de l'extrémisme violent, ainsi qu'au financement du terrorisme.

À cet égard, l'objectif du programme est de renforcer le rôle de l'UE en tant que leader mondial et politique, en renforçant les actions de lutte contre le terrorisme et en prévenant l'extrémisme violent, dans le plein respect des droits de l'homme.

En 2021, les actions financées dans le cadre de ce programme seront axées sur des approches innovantes pour lutter contre la désinformation dans les processus de consolidation de la paix et sur des solutions technologiques sensibles aux communautés et au changement climatique, ainsi que sur la lutte contre les causes profondes du terrorisme, de l'extrémisme violent et du financement du terrorisme, a indiqué le SEAE.

En parallèle, elle continuera à assurer un soutien crucial aux organisations de la société civile et au multilatéralisme, ainsi qu'à améliorer les outils d'alerte précoce et d'analyse des conflits, a conclu l'agence de Borrell.