PUBLICIDAD

Iberdrola

Mbappé, un exemple de professionnalisme, écrase le Real Madrid et prouve qu'il est le meilleur au monde

Le Paris Saint-Germain a été largement supérieur au Real Madrid à tous les égards, mais n'a pas réussi à le convertir en buts (1-0). Le match retour aura lieu le 9 mars à Bernabeu
Kylian Mbappé

 -   Kylian Mbappé

Dès le début du match, le Paris Saint-Germain a imposé un rythme au jeu que le Real Madrid n'a pu contrer à aucun moment.

Il y a un fait terrible qui reflète le mauvais match de l'équipe blanche : le gardien de l'équipe parisienne Donnarumma n'a pas eu à faire un seul arrêt dans tout le match alors que Thibaut Courtois a été le grand héros de l'équipe d'Ancelotti.

La grande différence du match en faveur du PSG a été faite par Kylian Mbappé, qui a démantelé la défense des Blancs à chaque fois qu'il a été impliqué dans le jeu.

Il s'est avéré être le meilleur et le plus déséquilibré des joueurs du monde, avec une puissance et une habileté qui nous rappellent Ronaldo Nazario.

L'équipe d'Al-Khelaïfi n'a pas à se plaindre de lui, un exemple de professionnalisme après tous les problèmes liés à son refus de renouvellement.

Kylian s'est révélé être un grand joueur et une personne très concentrée qui sait très bien ce qu'il veut. L'année prochaine, il arrivera à Bernabeu, mais avant cela, il fera tout pour gagner le championnat de France et la Ligue des champions pour ses fans, sa ville et son pays, pour son propre peuple. Et toutes les pressions exercées par le Qatar n'ont pas modifié son objectif. Il n'a pas non plus eu de doutes sur l'équipe qui l'accueillera pour les cinq prochaines années. Son professionnalisme, d'abord et avant tout.

Kylian Mbappé

D'autre part, le Real Madrid retombe dans les erreurs de ses dernières éliminations en Ligue des champions. Dans les matches au plus haut niveau, les joueurs doivent être à 100 % physiquement.

Pochettino, l'entraîneur du PSG, a été très clair à ce sujet et Neymar n'a pas débuté malgré son autorisation médicale et son niveau de joueur de haut niveau.

Karim Benzema a souffert de trois semaines d'inactivité, tout comme Ferland Mendy. Carvajal n'est pas non plus à un niveau physique acceptable et, malgré sa qualité et son désir d'aider l'équipe en se proposant continuellement lorsque son équipe n'est pas capable de faire plus de deux passes d'affilée, il a échoué lamentablement tant en attaque qu'en défense. Il a dû danser avec l'affreux, Mbappé.

Sur l'autre flanc, Mendy a simplement fermé son flanc en défense et n'a pas voulu du ballon à aucun moment. Un joueur mis en cause pour son manque de qualité qui base son jeu uniquement sur le physique. Il ne l'a pas et hier, il a également été surclassé par l'équipe française.

PSG-Real Madrid

Dans l'équipe de Florentino Pérez, il était clair hier qui est dans l'équipe pour les grands matchs et qui est laissé à l'abandon. En dehors des deux latéraux, Vinicius a échoué dans son premier grand championnat du monde. Je dis "monde" car le match d'hier a été un signal d'alarme pour les fans de football des cinq continents.

L'attaquant brésilien doit beaucoup s'améliorer le 9e jour s'il veut rejoindre le groupe des joueurs de classe mondiale. Hier, il a perdu tous les ballons qui se sont présentés à lui et, dans de nombreux cas, il a fait des chutes inutiles. Hier, c'était un jeu d'homme, pas de garçon, et il doit montrer ses qualités en conservant les ballons quand son équipe en a besoin, en taclant et en entrant dans la surface quand il en a l'occasion, ce qu'il n'a pas fait hier. Il a fait la meilleure démonstration de l'opposition et plus particulièrement de Mbappé et d'un magnifique Di María qui n'a jamais cessé de travailler pour son équipe.

Asensio, dans la même veine que Vinicius, n'a rien apporté et nous fait penser qu'il peut rester un joueur pour les vingt dernières minutes, mais jamais un titulaire pour un champion du Real Madrid. 

Outre la prestation de Kylian Mbappé et le travail de Di María et Paredes, l'autre star du match était l'Italien Verratti. Il a dominé le milieu de terrain comme un maréchal soutenu par le travail de Danilo, Di Maria et Paredes. Ce grand petit joueur a suffi pour venir à bout de Casemiro, Kroos et Modric qui étaient impuissants à générer du jeu et quand ils trouvaient les attaquants, ils n'étaient pas non plus à la hauteur.

PSG-Real MadridLes lignes de passe avec Karim Benzema ont été étranglées par les milieux de terrain parisiens. Jusqu'à la trente-huitième minute, Karim n'a pas participé au jeu.

La pression et la volonté du PSG ne faiblissaient pas. Les madridistas pensaient pouvoir tenir les vingt premières minutes sans encaisser de but jusqu'à ce que leurs adversaires relâchent la pression, mais cela ne s'est produit que vers la fin de la première mi-temps.

Physiquement, le Real Madrid avait deux longueurs de retard sur le PSG et n'a tenu que grâce au travail des deux défenseurs centraux, Alaba et Militao, qui ont réalisé un superbe match. Et surtout aux arrêts de Courtois, qui a également arrêté un penalty de Messi.

Au début de la seconde période, il semblait que les Blancs sortaient avec une prédisposition différente, mais c'était un mirage. L'équipe de Pochettino a immédiatement pris le contrôle, emmenée par Verratti et avec Kylian Mbappé un cauchemar constant pour Carvajal, qui lui a donné un penalty à cause de la fatigue. Le joueur français a fait une percée sur la gauche, manquant l'angle de tir, mais le latéral madrilène a mis sa jambe en raison de la fatigue dans une action qui ne présentait pas trop de danger.

Les supporters madrilènes, voyant le manque de participation d'Asensio et de Vinicius et la perte du milieu de terrain, demandaient à Valverde d'intervenir dans le jeu. Il l'a fait, bien qu'un peu tard, à la quatre-vingt-deuxième minute. Auparavant, dix minutes plus tôt, Lucas Vázquez était entré à la place d'un Carvajal battu et Rodrygo à la place d'un Asensio absent.

PSG-Real Madrid

Ils ont un peu amélioré le jeu du Real Madrid, mais sans créer d'occasions.

Eden Hazard, entré en jeu avec Valverde en remplacement de Vinicius, a perdu les trois ballons qu'il a touchés. Ce n'était pas un match pour les anciens footballeurs, même s'ils sont payés plus de 14 millions.

Et en parlant de millions, le septuple Ballon d'Or qui gagne soixante millions au PSG, Lionel Messi, a joué pour l'équipe française. Il n'a pas mal joué, mais cela n'a rien à voir avec la qualité qui le précède ou l'argent qu'il gagne. Il a également manqué un penalty qui, en toute logique, aurait dû être tiré par Mbappé.

PSG-Real Madrid

Grâce au but de Kylian à la 93e minute, les supporters parisiens sont repartis heureux ; sinon, on verrait des critiques sur la star argentine qui ne répond pas aux attentes.

En bref, le PSG était physiquement, tactiquement et en termes de jeu, mais cela ne s'est pas traduit par des buts. Il reste 90 minutes au Santiago Bernabeu. Ce ne serait ni la première ni la deuxième fois que le Real Madrid revient de l'arrière. Les supporters soutiendront l'équipe sans ménager leurs efforts dès deux heures avant le match et rempliront un stade mythique.

Maintenant, c'est aux joueurs et à Ancelotti de réaliser l'exploit. Ils doivent arrêter Mbappé, gagner la bataille du milieu de terrain contre Verratti et devant, Benzema et Vinicius, prouver qu'ils peuvent gagner la Ligue des champions.

De son côté, le PSG doit maintenir le niveau qu'il a montré hier et ne pas se laisser intimider par l'énorme ambiance du Santiago Bernabeu. Neymar sera déjà au complet, mais ce serait un luxe de se passer d'un Di Maria travailleur.

PSG-Real Madrid

9 mars :

Le Real Madrid peut faire tout le contraire d'hier et renverser la situation.

Le PSG peut une nouvelle fois confirmer sa grande performance. 

Mbappé dira