Mohammed VI adresse un message pour trouver une solution à la question palestinienne

Le roi du Maroc a adressé ce message lundi à l'occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien
Le roi du Maroc, Mohammed VI

AFP PHOTO/HO/MOROCCAN ROYAL PALACE  -   Le roi du Maroc, Mohamed VI

Mohammed VI a adressé un message à Cheikh Niang, président du Comité des Nations Unies pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien. "Nous voudrions saisir cette occasion pour réitérer notre solidarité absolue avec le peuple palestinien et notre soutien à son droit légitime d'établir son État indépendant et viable, coexistant dans la paix et la sécurité avec Israël", a déclaré Mohamed VI.

Dans ce message, le royaume alaouite a réaffirmé sa position ferme et claire, comme l'assure le Roi, en évoquant son soutien à la cause palestinienne, qui ne requiert aucune autre solution que des négociations entre les deux Etats, la Palestine et Israël, comme "seul moyen de parvenir à une solution définitive, permanente et globale à ce conflit". En ce sens, il a évoqué cette prospérité doit être trouvée en conformité avec la solution à deux États du 4 juin 1967 dans le cadre juridique international.

Bandera palestina
Drapeau palestinien

Mohammed VI a également fait allusion au fait que ces déclarations ne sont pas exclusives à la célébration de la journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, mais qu'elles sont soulignées depuis plusieurs années. Sa position a déjà été démontrée à d'autres occasions, puisqu'il s'oppose au message envoyé par Mahmoud Abbas, président de l'État palestinien en décembre 2020.

Par ailleurs, le roi du Maroc, en sa qualité de président du Comité Al-Qods, a tenu à veiller personnellement à ce que tous les efforts possibles et les moyens disponibles soient déployés pour maintenir la paix et la coexistence dans les zones où se rencontrent les trois religions monothéistes. Il a rappelé l'Appel d'Al-Qods signé avec le pape François en mars 2019 pour renforcer son message sur le conflit palestinien.

El Papa y el Gran Imán firman el documento de la 'Fraternidad Humana'
Le pape et le grand imam signent un document sur la "fraternité humaine".

En Rabat, il a déploré l'impasse que connaît la réconciliation palestinienne et la division qui existe pour résoudre le conflit. "Nous voulons renouveler l'invitation à nos frères palestiniens, avec leurs différentes appartenances, à écarter leurs différences et à accélérer la réconciliation."  

Les pourparlers de paix sont au point mort depuis 2014 et le conflit reste en sommeil, malgré une diminution des bombardements dans la zone de Gaza. Les décès liés au conflit entre 2011 et 2021 s'élèvent désormais à 3 572 Palestiniens et 198 Israéliens, dont 820 enfants, selon les données fournies par le Comité des Nations unies pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien.

Lundi, à l'occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, l'ONU a également exprimé sa position sur le conflit, déclarant qu'il s'agit d'"un défi important pour la paix et la sécurité internationales", et défendant "une résolution pacifique du conflit fondée sur le droit international et les résolutions des Nations unies". Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a ajouté sa voix au message visant à trouver une solution entre les deux États.