Navantia lance dans la baie de Cadix la cinquième corvette pour l'Arabie Saoudite

Le navire 550 UNAYZAH a été mis à l'eau à 15h00 en présence du commandant de la marine royale saoudienne
Lancement d'une cinquième corvette pour l'Arabie saoudite

PHOTO/NAVANTIA  -   Lancement d'une cinquième corvette pour l'Arabie saoudite

Le président de Navantia, Ricardo Domínguez, a reconnu le travail du personnel et des équipements et a souligné que l'entreprise, en tant que "leader du secteur reconnu internationalement pour sa qualité et sa technologie, sera le partenaire le plus fiable pour les projets futurs".

Navantia a mis à l'eau ce samedi la cinquième corvette en construction dans les chantiers navals de Bahía de Cádiz pour la Marine royale saoudienne (RSNF), qui porte le nom de " Unayzah ", en hommage à cette ville située au nord de la capitale du pays.

L'événement, qui s'est tenu au chantier naval de San Fernando, a vu la participation du commandant de la marine royale saoudienne, le vice-amiral Fahad Bin Abdullah al-Ghofaily, de la secrétaire d'État au commerce, Xiana Méndez, du secrétaire général à l'industrie et aux PME, Raúl Blanco, et du président de Navantia, Ricardo Domínguez. Le chef d'état-major de la marine (AJEMA), l'amiral général Antonio Martorell Lacave, et le PDG de SAMI (Saudi Arabia Military Industries), Walid Abukhaled, ont participé par vidéo. La cérémonie de lancement s'est déroulée dans le respect des mesures de santé et de sécurité, en présence des travailleurs de Navantia et de leurs familles.

L'événement a débuté par une lecture du Coran, suivie de la projection de plusieurs vidéos : sur la ville d'Unayzah, qui donne son nom au navire, sur le programme Avante 2200 et sur la construction de cette cinquième corvette. José Antonio Rodríguez Poch, directeur des affaires des corvettes et des navires d'action maritime, a accueilli les invités et a remercié les travailleurs pour leur engagement dans le programme et ceux qui ont effectué les derniers préparatifs du lancement.

Lors de la cérémonie, le commandant de la Marine royale saoudienne a souligné que le lancement des cinq corvettes, avec un calendrier aussi court et exigeant, était une réussite remarquable et une démonstration claire de l'engagement de Navantia à respecter chaque étape du projet avec des normes de qualité élevées.

Le vice-amiral a exprimé sa gratitude envers les dirigeants du Royaume d'Arabie saoudite pour le soutien infini apporté au RNSF. Il a également remercié le président de Navantia et le chef d'état-major de la marine pour la précieuse contribution de la marine espagnole à la réussite du projet. En outre, il s'est adressé à l'équipage qui prendra le commandement du premier navire après sa mise en service et a souligné la grande responsabilité qui leur a été confiée pour établir les normes de la nouvelle classe de navires.

Le président de Navantia, Ricardo Domínguez, a adressé des mots de remerciement au personnel qui a travaillé à la construction d'un navire " doté des meilleures qualités et respectant les délais établis, malgré les nombreux défis ".

" Collègues de Navantia et industrie collaboratrice, je vous remercie tous du fond du cœur, vous avez permis de célébrer le lancement de cette corvette. Cet événement montre le résultat du bon travail de notre peuple. Il n'est pas toujours aussi facile de visualiser aussi clairement le résultat d'un effort", a-t-il souligné.

" Les protagonistes de l'événement d'aujourd'hui, c'est vous ", a déclaré Ricardo Domínguez, qui a réitéré son " engagement total envers l'avenir de ce chantier naval et de l'écosystème industriel de la baie de Cadix ".

Il a également remercié la marine espagnole, la marine royale saoudienne et les ministères de la défense des deux pays pour leur soutien continu au succès du programme. " L'Espagne et l'Arabie saoudite sont unies par des liens forts et durables et aujourd'hui, étant donné que la collaboration internationale est essentielle, le renforcement d'un partenariat existant est la meilleure façon d'affronter le présent et l'avenir ", a déclaré le président de Navantia, ajoutant que l'entreprise, en tant que " leader du secteur reconnu internationalement pour sa qualité et sa technologie, sera le partenaire le plus fiable pour les projets futurs ".

La secrétaire d'État au commerce, Xiana Méndez, a félicité le personnel qui a rendu possible la construction des cinq corvettes : " Elles sont une source de fierté pour vous tous, car elles reflètent parfaitement les fortes capacités technologiques de l'Espagne et la compétitivité de l'industrie de la défense espagnole, que vous représentez si parfaitement ". "C'est aussi la marque de l'Espagne", a-t-il fait remarquer.

"Nous sommes très fiers de ce programme et des cinq corvettes que nous avons construites ici, car elles sont un exemple brillant de la solide capacité technologique de l'Espagne", a déclaré le secrétaire d'État.

L'amiral Martorell Lacave a souligné son engagement personnel et celui de la marine espagnole dans ce projet et a remercié "la confiance que la marine royale saoudienne a placée dans la marine espagnole pour superviser l'exécution de ce programme naval innovant".

"Jusqu'à présent, tous les domaines de cet important et transcendantal programme naval ont été couronnés de succès, y compris l'entraînement opérationnel nécessaire, dans lequel la marine espagnole a été particulièrement impliquée, la formation des futurs équipages et l'évaluation des équipements modernes et des systèmes complexes", a-t-il déclaré. L'amiral Martorell Lacave a également remercié tout le personnel impliqué dans le programme pour ses efforts visant à minimiser l'impact de la pandémie sur l'exécution.

Pour sa part, le PDG de SAMI s'est dit fier des succès obtenus par la société grâce à ses alliances stratégiques avec RSNF et Navantia. Ces étapes ont abouti à la construction du navire "Unayzah", la dernière des cinq corvettes Avante 2200. "Nous sommes fiers des innombrables réalisations auxquelles ce programme a contribué, comme la création de SAMINavantia, le lancement de HAZEM, le premier système de gestion du combat naval 100% saoudien à être développé par transfert de technologie, et le lancement du programme de formation sur le tas, qui a impliqué 21 ingénieurs saoudiens, hommes et femmes."

"L'achèvement réussi du projet représente un bond en avant dans les efforts de SAMI pour améliorer les capacités de l'Arabie saoudite en matière de systèmes technologiques maritimes et renforcer l'écosystème de défense du pays", a-t-il ajouté.

La cérémonie s'est terminée par la coupure du ruban par le vice-amiral Fahad Bin Abdullah Al-Ghofaily, après quoi la corvette "Unayzah", après avoir reçu l'impact de la bouteille d'eau de la Mecque, a glissé sur la cale pour toucher l'eau pour la première fois. Les travaux sur la corvette se poursuivront dans l'eau jusqu'à sa livraison à l'Espagne, prévue en août 2023. Le navire sera achevé en Arabie saoudite et livré en février 2024.

Au cours de sa visite, le commandant Al-Ghofaily a visité le chantier naval de San Fernando et le Navantia Training Centre (NTC), le centre équipé des dernières technologies où les marins et les responsables de la maintenance des corvettes reçoivent une formation. Il a également visité le site de formation à terre (LBTS) et les simulateurs de Navantia Sistemas.

Le programme Avante 2200

La corvette "Unayzah" est la cinquième de la série qui constitue le programme Avante 2200. Il a une longueur de 104 mètres, une largeur de 14 mètres et pourra transporter un total de 102 membres d'équipage et passagers.

La conception des corvettes est à la pointe de la technologie, maximisant la participation de Navantia grâce à l'incorporation de ses propres produits, tels que le système de combat CATIZ, le système de communication intégré HERMESYS, le système de conduite de tir DORNA, le système de contrôle de plate-forme intégré et le pont intégré MINERVA, ainsi que d'autres équipements développés par Navantia sous licence, tels que les moteurs MTU et les boîtes de vitesses RENK.

Ce contrat, en vigueur depuis novembre 2018, renforce l'avenir immédiat de Navantia et profite à tous les chantiers navals de l'entreprise et à son industrie auxiliaire, notamment à toute la baie de Cadix.

Cela représente une charge de travail globale d'environ sept millions d'heures qui, traduites en emplois, atteindront le chiffre de 6 000 par an au cours des cinq prochaines années. Parmi ceux-ci, plus de 1 100 seront des employés directs, plus de 1 800 employés de l'industrie auxiliaire de Navantia et plus de 3 000 employés indirects générés par d'autres fournisseurs. Plus de 100 entreprises auxiliaires collaborent au programme.

Le contrat comprend, outre la construction, le soutien du cycle de vie pendant cinq ans à compter de la livraison du premier navire, avec une option pour cinq années supplémentaires.

Il comprend également la fourniture de divers services, tels que le soutien logistique intégré, la formation opérationnelle et à la maintenance, la fourniture de centres de formation et d'entraînement pour le système de combat et le système de contrôle de la plate-forme des navires, le soutien du cycle de vie susmentionné et les systèmes de maintenance des navires à la base navale de Jeddah.