PUBLICIDAD

Iberdrola

Revenus record pour l'Aramco d'Arabie Saoudite

La hausse des prix de l'énergie due à la guerre en Ukraine et la forte demande d'énergie ont dopé les bénéfices de l'entreprise
record de beneficios aramco energía arabia saudí

PHOTO/ARCHIVO  -  

La compagnie pétrolière publique saoudienne Aramco, la plus grande du monde, a de nouveau enregistré un "record" après avoir annoncé dimanche des revenus nets de 48,4 milliards de dollars au deuxième trimestre 2022, grâce à la hausse des prix de l'énergie due à la guerre en Ukraine et à la forte demande d'énergie dans le sillage de la pandémie de COVID.

Selon un communiqué de l'entreprise, il s'agit d'une augmentation de 22,7 % du chiffre d'affaires par rapport au premier trimestre de l'année (39,5 milliards de dollars), et d'une tendance que l'entreprise prévoit de poursuivre à la hausse car elle anticipe "une demande de pétrole continue pour le reste de la décennie, malgré les pressions économiques négatives sur les prévisions à court terme". À ce titre, Saudi Aramco a presque doublé ses bénéfices, affichant un revenu net de 87,9 milliards de dollars au premier semestre 2022, contre 47,2 milliards de dollars à la même période l'année dernière, indique la note. Ces chiffres représentent une augmentation de 90 % par rapport aux six premiers mois de l'année précédente et constituent "un nouveau bénéfice trimestriel record depuis l'entrée en bourse en 2019".

"Ces résultats sont principalement dus à la hausse des prix du pétrole brut et des volumes vendus, ainsi qu'à l'augmentation des marges bénéficiaires dans le raffinage", ajoute-t-il. Le communiqué souligne que Saudi Aramco "continue de travailler à l'augmentation de sa capacité maximale durable de production de pétrole brut de 12 millions à 13 millions de barils par jour d'ici 2027", et que la société "a maintenu ses solides antécédents en matière de fiabilité de l'approvisionnement, les livraisons de pétrole brut et d'autres produits ayant atteint 99,8 % au deuxième trimestre de 2022."

La plus grande 

Aramco est la compagnie pétrolière la plus importante et la plus stratégique du monde, représentant 10% de la production mondiale de pétrole brut, et le plus grand fournisseur de l'Asie et de l'Europe. C'est la compagnie qui investit le plus dans les installations de production et de raffinage. Ses investissements comprennent des projets géants de modernisation technologique du processus de production et de transition énergétique, même si elle considère que le monde restera dépendant des combustibles fossiles pendant des décennies. Dans ce contexte, le directeur général de la société, Amin Nasser, a déclaré dans le communiqué qu'il avait bon espoir que "la demande de pétrole continue de croître pour le reste de la décennie, malgré les pressions économiques négatives sur les perspectives mondiales à court terme".

"Nos résultats records pour le deuxième trimestre reflètent une demande accrue pour nos produits, d'autant plus que nous sommes un fournisseur à faible coût et l'un des fournisseurs d'exploration et de production à faible intensité de carbone dans le secteur de l'énergie", a déclaré Nasser. "Malgré la volatilité persistante des marchés mondiaux, il est nécessaire d'accroître les investissements dans le secteur de l'énergie afin de garantir que les marchés restent bien approvisionnés et de faciliter une transition énergétique ordonnée", a-t-il ajouté. La société saoudienne, qui est l'une des entreprises les plus précieuses au monde en termes de cours de bourse, a indiqué dans le document qu'elle versera des dividendes estimés à 18,8 milliards de dollars au troisième trimestre.

Il a également annoncé que son flux de trésorerie disponible du deuxième trimestre a augmenté de 53 % en glissement annuel pour atteindre 34,6 milliards de dollars, ce qui le porte à 65,2 milliards de dollars pour les six premiers mois de l'année, contre 22,6 milliards de dollars et 40,9 milliards de dollars, respectivement, pour les deux mêmes périodes en 2021. "Cette augmentation est principalement due à une hausse des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation", ajoute la note.

Les prix record du pétrole résultant de la guerre de la Russie en Ukraine et la forte demande post-pandémie devraient donner encore plus d'élan à Saudi Aramco, qui profite de la conjoncture pour se positionner encore mieux sur le marché et poursuivre sa progression.