PUBLICIDAD

Iberdrola

Singapour soutient la souveraineté marocaine sur le Sahara

Le ministre singapourien des Affaires étrangères a réitéré le soutien de son pays à la candidature du Maroc pour devenir "un partenaire de dialogue sectoriel de l'ASEAN"
marruecos singapur

TWITTER/MAROC DIPLOMATIE  -   Le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita avec son homologue singapourien Vivian Balakrishnan.

Lors d'une visite officielle du ministre des Affaires étrangères de Singapour, Vivian Balakrishnan, au Maroc, le diplomate a exprimé le soutien de son pays à la proposition de Rabat pour le Sahara. "Singapour soutient les efforts sérieux et crédibles du Maroc dans le cadre de son plan d'autonomie pour résoudre le conflit du Sahara et assurer la paix et la sécurité dans la région", a déclaré Balakrishnan.

Le ministre singapourien a également rappelé que son pays respecte les résolutions de l'ONU sur le Sahara et salue les efforts de l'envoyé personnel, Staffan de Mistura. À cet égard, Balakrishnan a appelé toutes les parties impliquées dans le conflit à œuvrer pour la préservation de la paix en toute transparence afin de mettre un terme à ce différend de longue date, rapporte Al-Ain. 

"Le Maroc est un pays de coexistence qui promeut les valeurs de paix, de tolérance et de coexistence. Le Maroc est un modèle dans la construction des fondements du dialogue interreligieux dans le monde", a ajouté le diplomate singapourien, qui a ensuite remis à son homologue marocain une lettre de la présidente Halimah Yacob invitant officiellement le roi Mohammed VI dans le pays asiatique.

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a déclaré que la visite de Balakrishnan s'inscrivait dans le cadre de la commémoration du 25e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre Rabat et Singapour. Ce voyage est également le premier d'un ministre des Affaires étrangères singapourien au Maroc.

"Il existe une volonté de renforcer la coopération entre les deux pays dans des domaines tels que l'agriculture, le tourisme et les investissements", a déclaré Bourita. Le chef de la diplomatie marocaine a également relayé qu'ils envisagent de mettre en place un forum d'investissement maroco-singapourien avant la fin de l'année. Les deux pays, selon Bourita, partagent la même vision économique et "encouragent l'investissement et l'esprit d'entreprise".

En plus d'aborder le partenariat dans ces secteurs, les deux ministres ont discuté de la sécurité, du développement durable et de l'éducation. "Nous (le Maroc et Singapour) sommes convaincus que des questions telles que le terrorisme, le changement climatique et la migration ne peuvent être résolues individuellement, mais nécessitent une coopération, une action conjointe et une coordination entre les pays", a expliqué le ministre marocain. 

marruecos singapur
TWITTER/MAROC DIPLOMATIE - Bourita et Balakrishnan ont signé un protocole d'accord pour coopérer dans le cadre de l'article 6 de l'accord de Paris sur le changement climatique

À la fin de la visite, Bourita et Balakrishnan ont signé un protocole d'accord pour coopérer dans le cadre de l'article 6 de l'accord de Paris sur le changement climatique. D'autre part, l'ambassadeur de l'Agence marocaine pour la coopération internationale, Mohamed Methqal, et l'ambassadeur de Singapour au Maroc, George Goh, ont signé une lettre d'intention pour un partenariat bilatéral.

"Singapour et le Maroc travaillent également ensemble pour fournir une assistance technique à l'Afrique et organiseront conjointement un programme pilote sur le leadership et la gouvernance en octobre 2022", indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères de Singapour. La note souligne également que Balakrishnan "s'est félicité de l'intérêt du Maroc à renforcer son engagement avec l'ASEAN (Association des Nations de l'Asie du Sud-Est) et a réitéré le soutien de Singapour à la demande du Maroc de devenir un partenaire de dialogue sectoriel de l'ASEAN"

Le ministre singapourien a également rencontré le ministre du Commerce et de l'Industrie, Ryad Mezzour, la ministre de la Transition numérique, Ghita Mezzour, le président de la Fondation des musées nationaux, Mehdi Qotbi, et plusieurs chefs d'entreprise.